La Commission Européenne rappelle les produits contenant de l’oxyde d’éthylène

Actualité

Valaé

La Commission Européenne rappelle les produits contenant de l’oxyde d’éthylène
Depuis novembre 2020, de nombreux produits alimentaires ont été rappelés en raison de la présence de résidus d’oxyde d’éthylène.

Après le sésame et les épices, ce sont les épaississants tels que les gommes de guar et de caroube qui sont contrôlés par les autorités européennes. Résultat ? Glaces, sucre, produits surgelés, conserves de poisson, sésame, biscuits, fromages… plus de 6000 lots de produits ont été retirés du marché en raison d’un taux trop élevé d’oxyde d’éthylène.

Tas de sel-min.jpeg

Qu’est-ce que l’Oxyde d’éthylène ?

Si depuis 1991, l’Union européenne interdit l’usage d’oxyde d’éthylène en tant que pesticide, c’est en 2011 que son utilisation est véritablement prohibée en tant que « produit de protection des denrées alimentaires et des aliments pour animaux ». La raison ? Ce gaz permettant de tuer les bactéries, champignons et salmonelles est classé comme agent cancérogène, mutagène et reprotoxique (CMR). Interdit en Europe, l’oxyde d’éthylène est encore utilisé dans de nombreux pays et a longtemps échappé aux contrôles routiniers des autorités sanitaires. Aussi, depuis sa détection au sein de produits importés d’Inde, les contrôles se sont élargis provoquant un rappel massif d’aliments consommés quotidiennement par les français. « Nous avons probablement tous déjà consommé un produit contaminé sans le savoir » déclare Fabienne Loiseau, journaliste à 60 millions de consommateurs.

 

Si les autorités sanitaires n’ont à ce jour pas connaissance de signalements d’intoxication à l’oxyde d’éthylène en lien avec les produits rappelés, il n’existe aucune donnée sur les effets d’une consommation quotidienne sur la santé. Sans évaluation à ce sujet et bien que les doses constatées ne présentent pas un risque immédiat selon la DGCCRF , la Commission européenne a tranché ce 16 juillet 2021 en faveur de l’interdiction de distribuer les aliments « touchés ». Les entreprises ont été invitées à retirer du marché tous les produits contenant du caroube et de l’oxyde d’éthylène.

L’impact sur le marché

En France, des centaines de marques de glaces et autres produits alimentaires, bio ou non bio (sésame, épices, infusions, compléments alimentaires, sucre en poudre...) font ainsi l'objet d'une procédure de rappel. En plein été, une pénurie de barres glacées est à prévoir et quelques habitudes alimentaires seront à revoir. Pour les entreprises, de fortes pertes sont déjà estimées tandis que la recherche de nouveaux fournisseurs est à envisager pour les mois à venir.