Quelles alternatives aux bouteilles d'eau en plastique dans vos établissements

Conseil

Valaé

Quelles alternatives aux bouteilles d'eau en plastique dans vos établissements
Retrouvez les solutions que nos partenaires vous proposent
Visuel dans article Bouteille Plastique.jpg

Alors que la crise sanitaire a relancé la consommation de produits en plastique à usage unique, l’État français interdit depuis janvier 2021 la distribution gratuite de bouteilles d’eau en plastique (PET) dans les établissements recevant du public. Quelles sont les alternatives possibles dans les chambres d’hôtel et sur les tables des restaurants ?

Le Polyéthylène Téréphtalate (PET) : une fabrication limitée

La plupart de nos bouteilles sont produites à base de Polyéthylène Téréphtalate. Si l’on sait que le pétrole utilisé pour leur fabrication est épuisable, on constate aussi que leur recyclage n’est pas infini. Aujourd’hui, on estime que le plastique peut être recyclé 2 à 3 fois selon son utilisation (textile, mobilier urbain, etc.), mais ce cycle a lui aussi un coût environnemental : transport des déchets, dépense d’eau et traitement chimique nécessaire à la transformation des bouteilles.  

Des alternatives conseillées par VALAÉ

Si la France s’est fixée pour objectif de réduire de 50% le nombre de bouteilles en plastique à usage unique d’ici 2030, un nouveau marché de bouteilles en plastique recyclé nommé “rPET” se développe. C’est un moindre mal pour l’environnement puisque le recyclage d’1 tonne de plastique permet d’économiser jusqu’à 1,2 tonne de pétrole. Les grandes marques sont incitées à innover pour répondre aux nouvelles normes écologiques et communiquer positivement sur ces nouveaux produits. Les industriels s’adaptent en réalisant des partenariats technologiques avec des startups spécialisées dans la durabilité du plastique recyclé. C’est ainsi que fin 2020, Vittel annonça la sortie de sa bouteille de 2L entièrement composée de plastique recyclé.

Encore plus écologique et économique, filtrez vous-même votre eau. Depuis juin 1967, un arrêté impose aux établissements de restauration l’obligation de servir gratuitement de l’eau ordinaire pour accompagner un repas. Dans ce cas, rien de plus simple que d’utiliser l’eau de son propre robinet.

Les clients peuvent pourtant être réfractaires à cette pratique. Mauvais goût et mauvaises odeurs sont des aprioris parfois attribués à l’eau tout droit sortie des tuyaux. Pour contrer cela, fontaines à eau en libre service ou systèmes de micro-filtration intégrés au robinet permettent de vous débarrasser du chlore, calcaire ou résidus de pesticides. Ce marché en plein boom permet de produire une eau de qualité (plate ou gazeuse) à moindre coût et directement sur place. Autre atout : l’utilisation de contenants réutilisables pour son service ! N’hésitez pas à faire marqueter vos bouteilles et carafes à l’effigie de votre établissement pour ajouter un petit plus à ce produit économique et écologique.